Conseils pour préparer votre piscine pour l’été

58
Partager :

Pendant l’hiver, plusieurs ménages se gardent d’utiliser leurs piscines, et cela est bien normal. À moins que votre piscine ne soit totalement fermée, les conditions ne vous plairont pas. Mais avec l’arrivée de l’été, tout reprend son cours. Top ! C’est l’heure de préparer la piscine.

Le nettoyage général et en profondeur

Après l’hiver passif, la piscine est sans doute peu salubre, surtout si vous avez omis de le couvrir. On commence donc par un important nettoyage, tant en surface qu’en profondeur. Pour cela, vous aurez besoin de plusieurs matériaux dont : une épuisette ou une perche télescopique, un aspirateur, etc. L’épuisette servira à enlever les feuilles mortes et tout autre déchet présent en surface. Le travail sera plus pénible si vous avez un jardin avec des arbres ou des arbustes. Il ne fait aucun doute que plusieurs feuilles de ces plantes ont atterri dans votre piscine. Certaines feuilles pourrissent déjà, infectant l’eau de la piscine ; là le nettoyage sera plus complexe.

Lire également : Qu’est-ce qu’une consultation d’ophtalmologie ?

Pour éliminer les petites particules, vous avez besoin d’un aspirateur. Qu’il soit automatique ou manuel, pourvu que le travail soit bien fait. N’oubliez pas d’assainir la bâche, le volet du bassin et le bord de la piscine. Il y a souvent des dépôts de calcaire et des saletés à ces endroits.

La vérification de l’installation technique

Actuellement, votre piscine paraît sans doute propre. Cependant, il y a encore plusieurs autres choses à faire avant d’en profiter. Assurez-vous que le système technique fonctionne correctement. Et pour cela, attaquez-vous premièrement au filtre. Faites un contre-lavage de cet équipement. L’idéal serait de répéter l’opération chaque semaine. Rappelez-vous de toujours débrancher la pompe et de mettre les robinets en position waste avant le nettoyage.

A voir aussi : Quel est l'importance du sport à l'école ?

Dès que le filtre propre et sec, remettez-le en place et actionnez la pompe. Voyez si elle marche correctement même quand la piscine est utilisée. Maintenant, filtrez l’eau plusieurs jours d’affilés pendant à peu près 12 h/j. Prenez également soin des filtres à sable, des bondes de fins, et des skimmers. Dans le cas où vous disposez d’un système de chauffage, vérifier s’il est en bon état. Tous les composants doivent être fonctionnels pour une utilisation optimale.

La qualité de l’eau

Cette étape est très délicate. Une eau propre, claire et transparente n’est pas forcément une bonne eau. Elle peut renfermer des éléments nuisibles à la santé que vous ne verrez toujours pas. On utilisera des accessoires spécifiques pour s’assurer de la qualité de l’eau. On commence par le contrôle du pH. Ici, l’élément le plus utilisé est la bandelette-test ; vous en trouverez assez facilement. Normalement, pour une eau saine, le pH doit être compris entre 7,2 et 7,6. Dans le cas où le pH de votre eau n’est pas dans cet intervalle, il faudra du pH Minus ou du pH Plus pour réajuster la valeur selon le cas.

Après le pH, on s’attaque à la teneur en chlore. Il faut en moyenne un milligramme de chrome pour un litre d’eau (1 mg/litre). Dans ces conditions, le chlore lutte convenablement contre la prolifération des bactéries. Pour corriger la teneur en chlore, évitez les tablettes de chlore qui ne sont pas vraiment respectueuses de la nature. L’électrolyse au sel est une excellente alternative.

La désinfection de la piscine

La désinfection se fera également par électrolyse au sel. C’est l’une des raisons pour lesquelles on vous l’a conseillé précédemment. En effet, au cours de l’électrolyse, le chlorure de sodium (le sel) est dissocié en deux parties. On obtient des particules de chlorures et de sodium. Le chlore obtenu de cette façon joue le rôle de désinfectant et le sodium est lié à l’eau. Il est vrai que vous utilisez toujours le chlore, mais plus judicieusement.

Notez qu’à la fin de son action, le chlorure se lie à nouveau au sodium. Le processus est entièrement automatique et rapide. Avec une telle solution, vous direz adieu aux problèmes d’irritations d’yeux et de peaux qui résultent souvent d’une utilisation directe du chlorure. Vous ne perdez quasiment rien et la teneur en chlorure de votre piscine reste souvent satisfaisante.

L’électrolyse au sel est plus écologique, plus durable et moins dangereuse pour votre santé. Tout ce qui est vraiment nécessaire, c’est du sel pur. Optez pour des sels ne contenant pas d’additifs et privilégiez les sels de mer.

Partager :