Quelles sont les obligations entre frères et sœurs ?

5
Partager :

L’ entretien est la responsabilité des membres de la famille. Lorsqu’une personne se trouve dans une situation de détresse financière, la loi prévoit un réseau de solidarité qui assure l’entraide familiale : les enfants envers leur ascendant (parents, grands-parents, arrière-grands-parents…) et vice versa.

Quel est le devoir d’entretien ? Définition détaillée

L’ entretien est une obligation énoncée dans le Code civil en vertu de laquelle les membres du cercle familial sont tenus de garder leurs proches dans le besoin.

A découvrir également : Est-il interdit de manger dans son bureau ?

Aider un être cher pauvre signifie lui fournir tout ce qui est nécessaire à la vie, c’est-à-dire le soutenir financièrement ou en nature afin qu’il puisse répondre à ses besoins essentiels , tels que la nourriture, l’habillement, le logement et les frais médicaux ou pharmaceutiques. Le terme « denrées alimentaires » utilisé dans le Code civil (article 205) concernant les passifs l’entretien, par conséquent, comprend bien plus que la nourriture, concernant la santé dans son ensemble.

Pour exercer une obligation alimentaire, cette personne doit prouver que son travail ou ses ressources personnelles sont insuffisants pour répondre à ses besoins (nourriture, logement, santé…). La pension alimentaire est généralement déterminée comme le consentement mutuel

A voir aussi : Quels sont les avantages et les inconvénients du voyage ?

En cas de litige, il est possible de renvoyer l’affaire au juge de l’ancien Tribunal de Grande Instance pour confirmer que le parent est effectivement dans le besoin et déterminer le montant de l’aide financière donnée par le débiteur. Si le débiteur ressent une diminution des ressources (par exemple, en raison d’une perte d’emploi), le débiteur peut demander au juge d’abolir ou de réduire l’aide financière. Il en va de même si le même débiteur considère que la croissance n’est plus dans une situation de besoin. Si le débiteur ne remplit pas ses obligations, le créancier doit initier action en justice. Pour en savoir plus sur la procédure de traitement de l’application, cliquez ici.

Les dépenses, le versement de prestations compensatoires en cas de divorce, mais aussi le taux d’endettement sont, en particulier, les critères pris en compte lors de l’évaluation de cette aide. Pour en savoir plus sur le calcul de l’obligation de maintenance, cliquez ici.

Un engagement d’entretien est notamment requis pour une demande d’aide sociale présentée par une personne âgée qui n’a pas le financement nécessaire pour payer un séjour dans une maison de retraite. La recherche de travailleurs du secteur alimentaire est effectuée systématiquement dans le cadre de l’application ASH (Aide sociale à l’hébergement). Les aides d’État ne sont donc accordées qu’en dernier ressort.

Toutes les aides financières accordées aux aînés et non ipso facto impliquent la sollicitation de « débiteurs d’aliments ». Par exemple, une allocation personnalisée autonome (APA) ne comprend pas les obligations alimentaires pour les personnes âgées.

Qui est tenu de manger ?

Le concept de soutien aux lignées ascendantes directes (enfants par rapport aux parents) est le plus souvent trouvé, mais s’étend à la belle-mère et à la belle-fille, qui sont tenues d’aider leurs belle-mères dans le besoin (sauf dans le cas d’un couple lié par des PAC). En outre, l’engagement de maintenance est réciproque.

  • enfants aux parents et autres ascendants (art. 205 du Code civil) ;
  • belle-mère et belle-fille à leur beau-père (art. 206). La pension alimentaire prend fin en cas de divorce ou lorsque le conjoint et ses enfants sont décédés ;
  • conjoints entre eux (article 214). Dans ce cas, elle sera appelée obligation de redressement ;
  • acceptée à la partie adoptante (article 367).

Le devoir d’entretien ne s’applique pas à ses frères, sœurs, oncles, tantes, etc.

Ceux qui s’engagent à soutenir sont appelés « débiteurs d’aliments ». Alors que la personne qui reçoit l’aide est appelée « créancier d’aliments ».

L’ obligation de pension alimentaire est réciproque. En d’autres termes, les parents doivent de la nourriture à leurs enfants et petits-enfants lorsqu’ils sont dans le besoin. Les conditions et règles de calcul des obligations alimentaires sont les mêmes.

Qui est exempté de l’obligation alimentaire envers l’ascendant ?

Une personne peut être exemptée de pension alimentaire pour enfants si le demandeur a gravement violé ses obligations envers lui . Il doit ensuite demander au juge de la famille de libérer des pensions alimentaires versées à l’ascendant.

Voici quelques cas où les enfants peuvent être exemptés de la pension alimentaire pour enfants pour leurs parents :

  • le parent a été déchu de l’autorité parentale ;
  • l’enfant a été pris en charge par l’aide social en faveur des enfants (si le parent ne rembourse pas ultérieurement les frais de la faculté) ;
  • l’

  • enfant a été retiré des parents au moins 36 mois accumulés avant l’âge de douze ans ;
  • l’

  • enfant a adopté directement à l’égard de ses parents biologiques lorsqu’il a reçu le statut de branche d’Etat
  • ;

  • enfant adopté entièrement à l’égard de ses parents biologiques.

En cas d’adoption simple, l’enfant est tenu d’avoir des obligations alimentaires envers les parents adoptifs et biologiques .

Si une personne dans le besoin est responsable de la condition dans laquelle elle est dans le besoin, les débiteurs alimentaires sont exemptés de l’obligation alimentaire à son égard.

De plus, lorsqu’une personne n’a absolument aucune ressource financière pour aider un être cher , elle peut être relevée de son devoir d’entretien jusqu’à ce qu’elle change son situation.

Réponses aux questions de maintenance

Pour en savoir plus sur le soutien aux ascendants, consultez les réponses de Cap Retraite aux diverses questions à ce sujet.

  • Qu’ est-ce que la dette alimentaire ?
  • Comment la pension alimentaire pour enfants est-elle calculée ?
  • Qui fixe le montant de la pension alimentaire pour enfants ?
  • Qu’ est-ce que l’abandon de la famille ?
  • Comme un renvoi à un juge de la famille ?
  • Pouvons-nous obtenir un allégement fiscal sur la pension alimentaire pour enfants ?

Partager :