Judith Badinter : qui est-elle ?

39
Partager :

L’histoire de l’abolition de la peine de mort en France ne peut être racontée sans faire référence à la famille Badinter. Si le nom Judith Badinter vous paraît familier, c’est bien parce que Robert Badinter, son père, a joué un grand rôle dans la lutte contre la peine capitale.

Sa mère, Elisabeth Badinter est aussi engagée, et combat pour l’égalité homme-femme. La famille dont est issue la jeune fille est ainsi très connue en France, notamment dans les années 80. Sa vie a elle reste toutefois, assez mystérieuse pour plusieurs internautes.

A lire aussi : Ecandidat Université paris 8 ecandidat : déposer un dossier de candidature

Qui est réellement Judith Badinter ?

Judith Badinter est la fille aînée du couple Badinter. Son père Robert est un homme politique, juriste, et essayiste français. Il accède à la renommée grâce à son combat contre la peine capitale dont il défend l’abolition devant le parlement en 1981. Son épouse, Elisabeth Badinter est une femme de lettres, philosophe et féministe français. Le couple accueille deux garçons après Judith. Il s’agit de Simon et Benjamin Badinter.

Fille unique, Judith Badinter passe vit en famille durant toute sa jeunesse. Plus grande, elle s’intéresse à plusieurs disciplines. Elle se passionne pour la philosophie et la politique. Elle s’inscrit en psychologie où elle fait ses études. Mystérieuse, calme et réservée, Judith ne fait pas de vague. La famille Badinter mène une petite vie rangée, mais un drame survient en juin 1987.

A lire également : Où se procurer des produits spécialement destinés aux personnes LGBT ?

Retour sur la disparition de Judith Badinter

Judith Badinter se fait vraiment connaître au cours de sa vingtième année. Le 30 juin 1987, la jeune fille quitte la maison aux environs de 8 heures 30 pour faire son jogging habituel. Elle ne revient pas à la maison et sa famille constate sa disparition vers 12 heures. Les Badinter contactent les autorités compétentes et signalent la disparition de leur fille.

Badinter qui est-elle

Cette disparition suscite une vague politique et fait grand bruit. La famille se mobilise pour rechercher la jeune femme. Des hélicoptères survolent la zone pour trouver un signe de vie de la jeune femme. Les policiers et les chiens sont déployés. Les recherches de la journée sont malheureusement vaines. La jeune femme n’a pas été retrouvée jusqu’à la tombée de la nuit. La police s’arrête et décide de reprendre les recherches le lendemain.

Malgré la nuit, la famille Badinter et les proches décident de poursuivre leurs recherches afin de retrouver la jeune femme où qu’elle soit. Pour reconstituer les faits, ils décident de réfléchir sur les raisons qui auraient pu être à la base de cette disparition. Dans cette réflexion, plusieurs suppositions ont été abordées afin de trouver une explication logique à la disparition soudaine de la jeune femme.

Les hypothèses soulevées lors de la disparition de Judith Badinter

La première hypothèse était notamment relative à la santé de la jeune femme. Elle avait de base une santé fragile. La famille et ses proches avaient donc supposé qu’elle pourrait avoir un problème de santé. Cela pourrait donc probablement être la cause de sa disparition.

La deuxième hypothèse concernait la richesse de la famille. La jeune femme faisant partie d’une famille connue de par leurs engagements, mais aussi leurs richesses, elle pourrait donc être kidnappée par des personnes mal intentionnées. Ces personnes voudraient certainement une rançon afin de libérer la jeune femme. Au fil des heures, aucune réclamation n’a cependant été faite.

En dernier lieu, la famille Badinter a exploré la piste de l’accident de route. Vues les habitudes de la jeune femme, cette supposition est assez plausible et pourrait être la base de la disparition de Judith.

Réapparition soudaine de la jeune femme

Malgré les nombreuses hypothèses autour de la disparition de la jeune femme, elle réapparaît indemne. En effet, vers 1 heure du matin, la famille reçoit un appel de la jeune femme qui confirme qu’elle se porte bien. Personne ne sait par contre les raisons de sa disparition de quelques heures.

La famille a jugé que c’était une affaire privée et est soulagée que leurs filles se portent à merveille. Judith Badinter poursuivit donc ses études et devint plus tard une psychanalyste.

Partager :