Comment faire un bilan de compétences Pôle emploi ?

9
Partager :
Comment faire un bilan de compétences Pôle emploi

Vous avez décidé de changer de carrière et aimeriez entamer une nouvelle formation ou un nouveau travail, mais ne savez pas vers quel domaine vous tourner ? Après plusieurs années à exercer un métier, il est assez difficile de savoir ce que l’on a envie de faire, et dans quel secteur d’activité on pourrait s’épanouir. Avant de s’inscrire dans une formation quelconque, il est fortement conseillé de réaliser un bilan de compétences, avec un professionnel.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences est une analyse poussée, sur plusieurs heures et plusieurs jours, qui vise à trouver votre voie dans le monde du travail. Les professionnels des ressources humaines vont vous aider à estimer vos compétences, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Cela permet de mieux se connaître et d’envisager une reconversion professionnelle et une carrière qui vous correspond.

A voir aussi : Comment trouver le bon code APE

Ne pas faire de bilan de compétences gratuit en ligne

Un vrai bilan de compétences se passe sur 24 heures maximum, réparties sur plusieurs semaines. Toutes les offres que vous trouverez gratuitement en ligne ne sont pas complètes. Les bilans express proposés en ligne sont donc faussés. En effet, un professionnel qui passe 24 heures avec vous aura les capacités d’étudier votre carrière en profondeur, ce qui est loin d’être le cas avec une étude expresse en ligne.

Attention, certaines offres en ligne, payantes, sont réalisées en visioconférence par un professionnel des ressources humaines. Ces professionnels sont tout à fait compétents dans leur domaine et leur formation vaut celle qu’un employé de Pôle emploi peut vous proposer.

A découvrir également : Quels sont les produits qui se vendent bien sur Internet ?

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Le consultant choisi pour le bilan de compétences va programmer plusieurs séances individuelles. En règle générale, ces séances durent deux, voire trois heures et suivent une méthodologie, qui vise à aborder diverses thématiques. Vous apprendrez à savoir ce que vous aimez, ce que vous désirez faire et surtout ce que vous ne voulez plus faire. Car, bien souvent, c’est la raison pour laquelle on quitte un emploi. S’il n’est pas au chômage, les heures programmées peuvent se faire sur le temps de travail du salarié, si cela n’excède pas 24 heures.

Une fois que vous aurez terminé la phase d’échanges, qui vise à mieux connaître votre emploi et votre profil, vous devrez réaliser des expériences et exercices ludiques. Ce sont des jeux pédagogiques et des tests de personnalité pour définir vos atouts et approfondir la première phase d’échanges. À l’issue du bilan, vous devriez y voir plus clair et comprendre dans quel secteur d’activité vous épanouir.

Le financement d’un bilan de compétences

Il faut savoir qu’un bilan de compétences ne peut pas vous être imposé. C’est une démarche personnelle qui doit être motivée par une réelle envie de changer de voie et d’entreprise. Votre employeur ou votre conseiller pôle emploi ne peut pas exiger de vous que vous en réalisiez un. Mais, si vous le souhaitez, sachez que ce bilan est payant et coûte environ 1 500 euros. C’est pourquoi, il existe quelques aides, pour vous aider à financer ce bilan.

Financer son bilan par votre CPF

Si vous avez travaillé en entreprise pendant plusieurs années, vous avez cumulé des heures de formations, qui se sont converties en euros. Ces euros sont à votre disposition, jusqu’à votre retraite, pour effectuer une formation éligible. Les bilans de compétences en font partie. Sachez que le CPF ne peut dépasser 5 000 euros, mais c’est amplement suffisant pour payer votre bilan, et même une formation quand vous aurez établi un projet. Pour bénéficier de cette aide, créez seulement un compte sur l’application.

Financer son bilan via l’AIF

L’AIF est l’Aide Individuelle à la Formation. Elle compte dans les aides que pôle emploi accorde aux individus au chômage ou aux salariés ayant un contrat particulier comme le contrat de sécurisation professionnelle. Pour bénéficier de cette aide, vous devez avoir un projet et une réelle motivation qui vous conduit à faire un bilan de compétences. Pôle emploi a tout à fait le droit de refuser de vous donner cette aide. Sachez que si vous avez le droit à cette aide, elle financera l’intégralité de votre bilan de compétence puisqu’elle peut aller jusqu’à 8 000 euros.

Partager :