Famille

Pourquoi penser à soi avant les autres ?

À une époque d’individualisme de plus en plus explicite, penser à soi-même avant de penser aux autres ne semble pas vraiment bon conseil, n’est-ce pas ? On ne le fait pas assez ? Eh bien, non. Penser à vous-même ne signifie pas une retraite égoïste et égocentrée sur votre nombril. C’est un processus plus profond qui affectera votre relation avec vous-même et en conséquence avec les autres. Faisons un point.

Solitaire dans le monde

Vous avez sûrement entendu la phrase « nous sommes toujours seuls dans le monde ». Il semble déprimé et quelque peu apocalyptique, mais il est néanmoins une réalité. La seule personne au monde, sûrement vous vivrez jusqu’à ce que vous mourriez, c’est vous ! Ils approfondissent tellement la relation, n’est-ce pas ? Penser à vous-même ne signifie pas être égoïste, ou pire, se replier sur vous-même, c’est avant tout la poursuite de la prospérité intérieure.

A lire également : Quelles sont les obligations entre frères et sœurs ?

Sacrifice à tout prix

Notre culture judéo-chrétienne n’a pas inoculé sens du dévouement. Sacrifiez-vous pour les autres, mettez de côté vos désirs de plaire, etc. Au lieu de créer une société de saints, nous sommes avec une société de martyrs souffrant. Je me réjouis un peu. Penser à vous-même, c’est surtout écouter, apprendre à se connaître. Trop souvent tu fais semblant d’être quelqu’un, à tel point que nous le croyons. En pensant à moi-même, je veux dire me référer à moi-même pour mieux comprendre vos désirs, vos ambitions, vos peurs, vos limites et les appliquer quotidiennement dans vos choix et vos actions. Il n’est pas question de vous sacrifier à la fin du champ. Si certaines personnes aiment dans le film « Oui Man » ont du mal à dire oui, la plupart des gens devraient apprendre à dire non. Téléphone d’un ami pour aller boire un verre, mais vous êtes au milieu du yoga et il fait froid dehors… Jetez poliment, sans rougir ou invention de fausses excuses. Pourquoi n’aurons-nous pas le droit de refuser quelque chose quand vous ne voulez pas ?

Transmission

puissance Penser à vous-même, c’est aussi déchaîner une autre présence, une nouvelle attitude et une nouvelle énergie. Certains seront certainement sceptiques, mais avez-vous déjà senti que votre partenaire ou membre de votre famille était triste ou bouleversé sans lui dire rien ? C’est l’énergie dont je parle. Nos proches y sont souvent sensibles. Mais si mon énergie est négative à cause du choix, du stress causé par la négligence, d’autres le ressentiront. Une spirale infernale commence : je ne me sens pas bien, mais je ne me soucie pas de moi-même, les autres le ressentent, sont affectés et m’affectent à nouveau. Et ainsi de suite. Prendre soin de moi, c’est cultiver cette énergie positive et avoir un effet plus positif sur mon environnement.

A découvrir également : Quel document pour voyager avec bébé ?

Changer le monde ?

Changer le monde n’est pas facile, mais s’il y a une chose que vous êtes affecté par lui vous-même ! Cela commence par penser à vous-même, vous connaître, évaluer vos besoins, vos conflits et les résoudre. Penser à vous-même n’est pas seulement aller à la piscine quand vous voulez, cuisiner de la bonne nourriture, mais aussi identifier ce qui ne va pas et le résoudre, exprimer ce que nous ressentons, dans le positif et le négatif. L’ours porte l’idée d’un monde où il n’hésite pas à dire à la personne interrogée que vous vous sentez mal ? Ou câliner dans les bras d’un homme cher sans modestie ? Peut-être, mais il y aurait certainement un monde beaucoup plus sain.

S’ aimer les uns les autres pour aimer les autres

Et comment aimez-vous bien quelqu’un alors que vous ne vous aimez pas vous-même ? Pire ! Quand vous ne vous connaissez pas vraiment ! Penser à vous-même devant les autres signifie fournir une préparation émotionnelle, un équilibre et la capacité d’accueillir les autres dans une relation saine. Nous ne projetons plus nos peurs, nos doutes, nos croyances sur eux. Connaissant nos défauts, nos petits défauts, nous acceptons plus facilement ceux des autres aussi, les jugeons plus ou moins d’une manière plus ouverte et bienveillante.

Aidez-vous et…

Enfin, il ne faut pas se mentir l’un à l’autre. Personne ne vient faire le boulot pour toi. Si vous êtes fatigué, après avoir trop travaillé, donner trop, trop de sortir, c’est seulement vous qui pouvez réguler le rythme, personne ne vous arrêtera de réseauter et vous forcer à prendre soin de vous-même. Vos proches seront en mesure de vous motiver, continuez à vous dire sans relâche de penser à vous-même, c’est vous qui finira par prendre la décision. Vous ne pouvez aider personne contre votre propre volonté, d’où l’importance de penser à vous-même, de vous aider avant de pouvoir aider les autres.

Passer à l’action

Penser à vous-même devant les autres est noté. Mais comment ? Vous pouvez appliquer de petites recettes tous les jours.

  1. Faites du sport : recherchez l’activité qui vous convient, et si mauvais si cela prend du temps. Pratiquez-le au moins 3 fois par semaine. Ne pas oublier d’apporter : l’esprit dans un corps sain.
  2. Écrivez. Pas de poésie ni de pression. Mettez ce que vous ressentez sur papier et lisez-le plus tard au fur et à mesure que la tempête passait Ou demandez-vous, utilisez la page blanche pour discuter de quelques questions : qu’est-ce qui me rend heureux au quotidien ? Qui est-ce que je veux en voir plus ? qui ai-je envie d’éliminer de ma vie ? Quel est mon plus grand rêve ? Et mon plus grand cauchemar ? Quel est le but de ma vie ? qu’est-ce que je voudrais réaliser en 2/5/10 ans ?
  3. Savoir dire un vrai « oui » et un vrai « non ». Ne vous forcez pas à sortir ou à accomplir quelque chose. Nous le faisons déjà trop dans le monde professionnel. Au fait, je ne sais pas mettre des limites non plus.
  4. Donne-toi un peu de plaisir une semaine. Chaque dimanche soir, notez sur papier quelque chose que vous voulez faire dans la semaine, un peu de plaisir de votre part pour vous-même. Et réalisez.

Vous comprenez ? Il n’y a rien d’égoïste là-bas. Pensez à vous-même, cela ne fera que profiter à vous-même et aux autres !